Littérature américaine

JIM LYNCH, Les Grandes Marées

JIM LYNCH, Les Grandes Marées

Traduit de l’américain par Jean Esch
Titre original : « The Highest Tide »
Ed. Bloomsbury USA, 2005.
Gallmeister, 2018
ISBN 978-2-35178-575-1

Les Grandes Marées, c’est avant tout l’entrée dans un monde aquatique empli de merveilles.

Le livre ouvre ses portes dans la nuit. Le jeune Miles O’Malley, jeune adolescent, part de chez lui comme à son habitude pour aller explorer les rives du Puget sound à marée basse. Mais ce qu’il vivra cette nuit-là dépassera toutes ses attentes et ses rêves les plus fous.

La célébrité de Miles va monter en flèche et il va devenir la nouvelle gloire locale.
Jim Lynch relate le parcours, souvent tortueux et compliqué, d’un adolescent. Par ses mots, nous nous confrontons nous aussi aux affres du monde adulte.

Une ode au monde de l’enfance

Jim Lynch dresse le portrait de deux adolescents, Miles et Phelps, un peu perdus, tourmentés par les questions qui les traversent à cette période de la vie. Ils évoluent tous deux entre deux réalités ,s’éveillant à un âge qui les attire et les inquiète à la fois.

Miles fuit sa famille et ses problèmes pour aller chez Florence, une vieille femme qui vit entourée de livres. Il tombe amoureux de la fille d’à côté, de six ans son aînée. Intrigué par celle-ci, il n’hésite pas à la suivre dans des escapades parfois dangereuses.

A travers Miles se dessine le portrait de la solitude et l’innocence. N’ayant jamais reçu d’amour, il ne sait pas s’y prendre avec la fille dont il est amoureux. Il découvre peu à peu la vie sentimentale et sexuelle d’un adulte. Néanmoins, il restera toujours attaché à l’océan, cet univers  qu’il aime tant et qui l’habite à tous moments.

Ce jeune garçon souhaite encore conserver cette part d’enfance, repoussant ce fameux passage à l’âge adulte avec un regard tendre et bienveillant sur ce qui l’entoure. Cependant, il commence à appréhender les failles de l’existence qu’il menait jusqu’alors. Derrière ses rêves se cache une réalité plus dure, parfois violente, incandescente même.

« Les adultes sont toujours plus fascinés par ce que vous pouvez devenir que parce que vous êtes » (p.235)

Lors de ses excursions marines, il entraîne un ami, plus séduit par les filles que par la mer, Phelps. Phelps préfère passer son temps à raconter à Miles ses premières aventures qu’à s’intéresser à ses Ragfish. Il essaie de tenter son ami et de l’initier aux femmes et à la sexualité.

Néanmoins, tous deux sont des adolescents qui se posent les mêmes questions et croient encore aux côtés salvateur et enchanteur de leur existence.

Vers l’âge adulte

« Ces coquilles, aussi uniques et impérissables que des os, m’aident à comprendre que nous mourons tous jeunes, que nous ne sommes que des mouches dans l’histoire de l’univers. Nous n’existons que le temps d’un éclair » (p.367)

Miles commence à s’ouvrir aux autres. Il essaie de sortir de cette bulle enchanteresse qu’il s’était créée et commence à se responsabiliser. Il prend conscience des problèmes et enjeux qui l’entourent comme sa grande médiatisation due à une découverte qui l’a fait passer pour un affabulateur aux yeux du monde et qu’il va tenter de changer.

En effet, à la suite de sa mystérieuse trouvaille au début du roman, le profil psychologique de Miles nous est dévoilé peu à peu. Cet événement déroutant va lui permettre d’avancer pas à pas, d’agir et de grandir en connaissant des expériences où chacun peut se retrouver, en affrontant des doutes et en ayant à faire des choix cruciaux dont on ne sait jamais la finalité. Finalement, Miles décidera de répondre à toutes ses interrogations de faire face à ses doutes et ses peurs.

Le monde adulte tend alors les bras à Miles.

Mais sera-t-il vraiment capable d’en franchir ses portes ? De tourner le dos à son univers ? À celui de l’océan ? Sortira-t-il vivant de ce voyage ?

La plume de Jim Lynch nous fait entrer dans des abysses marins sans fonds, où le lecteur se perd avec délice. Un très beau roman, une quête initiatique, une ode existentielle.

E.F., 2A, Edition-Librairie, 2018-2019

Sources :
Site de l’auteur,
consulté le 22 novembre 2018
Site de l’éditeur, consulté le 22 novembre 2018

Biographie de l’auteur

Nationalité : américaine
Né  en 1961  à Seattle
 Il est l’auteur de Face au vent une magnifique saga familiale. Epris par l’océan, la plupart de ses romans emmènent les lecteurs vers les fonds marins. A vol d’oiseau et Truth like the sun ont été joués sur scène et récompensés par l’Indies Choice Honor Book Award et le Pacific Northwest Booksellers Award. Aujourd’hui, Jim Lynch vit à Olympia, dans l’Etat de Washington, avec sa femme et sa fille et il continue toujours d’écrire.

 

Bibliographie non-exhaustive

Face au vent,
Gallmeister, Janvier 2018.

  • Pour aller plus loin :
  • Aquarium, David Vann, ed. Gallmeister, 2015. Voir la critique du roman sur le site Littexpress ici.
  • Moby Dick, Herman Melville (1851).

Comments are Closed

Theme by Anders Norén